TSX - RBX
22/11/2017 - 20:37:19 (ET)
Last trade: $ 0 Variation | Volume: 0 | Change:
Categories Menu

Posted by on Oct 9, 2014 in 2014 |

2014-10-09 Ressources Robex Inc. suspend ses opérations à la mine de Nampala

 

Ressources Robex Inc. suspend ses opérations à la mine de Nampala 

Québec, Québec, le 9 octobre 2014 – Ressources Robex Inc. (« Robex » ou la « Société ») (TSX‑V : RBX / FWB : RB4) suspend ses opération à la mine de Nampala pour une durée indéterminée.

Considérant i) que de nouveaux investissements de capitaux sont nécessaires afin d’effectuer des modifications au concentrateur de Nampala; ii) le délais de fabrication, de livraison et de mise en œuvre des équipements nécessaires à une exploitation rentable de la mine de Nampala, iii) la baisse du cours de l’or; et iv) les risques et frais de surprimes liés à des risques de natures géopolitiques et sanitaires dont la proximité de foyers d’Ébola, le conseil d’administration de Robex a pris la décision lors d’une réunion extraordinaire du conseil d’administration tenue le 7 octobre 2014, de suspendre les activités d’extraction de minerai dans la fosse de Nampala. Robex va ainsi réduire au minimum les effectifs à la mine de Nampala, autant les employés locaux que les expatriés.

Pour prendre sa décision, le conseil d’administration de la Société s’est notamment appuyé sur les recommandations d’un rapport d’expertise indépendant réalisé par la firme d’experts conseils Soutex inc. qui concluait que des changements matériels devaient être apportés aux installations de la mine pour assurer sa rentabilité. La suspension des activités est nécessaire afin de préserver les ressources minérales, réduire les frais fixes et mettre en œuvre le plan d’action et les recommandations du rapport d’expert qui vise à augmenter la production à 4 000 t/j dans un premier temps et à 6000 t/j dans un second temps.

Plusieurs modifications au concentrateur de Nampala sont recommandées dont :

  • Remplacer le circuit d’élution pour un système de type Zadra sous-pression;
  • Ajouter un broyeur à boulet pour traiter le minerai grossier et ajouter de deux à quatre cuves CIL.
  • Augmenter les ressources en eau;
  • Changer certaines pièces d’équipement comme par exemple les panneaux du tamis de débourbage

Les améliorations proposées représentent des investissements de l’ordre de 12 millions CAD. Afin de procéder à ces améliorations et atteindre l’objectif de 4000 t/j, Robex est actuellement à la recherche de financement.

Durant la période d’arrêt des activités, les employés maliens et l’équipe d’expatriés seront mis en disponibilité exception faite des équipes nécessaires pour assurer l’entretien des lieux et des équipements ainsi que la sécurité du site. Par contre, Robex continuera d’opérer la chambre d’or pour faire l’extraction de l’or résiduaire actuellement contenu dans le charbon et dans les cuves de CIL. Les activités du siège social à Québec sont maintenues et les employés demeurent en poste.

Le conseil d’administration de Robex a approuvé également la création d’un comité de relance dont le mandat est de préparer un plan de redressement et de continuité des affaires pendant la période de suspension des opérations à la mine. Le comité de relance doit faire rapport au Conseil au plus tard le 24 octobre 2014 afin de déterminer de quelle manière les travaux d’amélioration projetés et les opérations courantes pourraient être financés et afin d’identifier de nouvelles sources de capitaux.

À propos de Ressources Robex Inc.

ROBEX est une société canadienne d'exploration et de développement minier dont les actions se transigent au Canada à la Bourse de Croissance TSX (symbole : RBX) et en Allemagne à la Bourse de Francfort (Deutsche Borse AG, symbole : RB4). Robex est actuellement titulaire de huit permis d’exploration, tous localisés au Mali en Afrique de l'Ouest. Le Mali est présentement le troisième plus important pays producteur d'or en Afrique.

 

-30-

Pour renseignements :

Rodrigue Gilbert

Chef des communications

Cellulaire :                            (613)   808-7435

Bureau :                                (581)   741-7421
Courriel :                           r.gilbert@robexgold.com

 

Renseignements prévisionnels

La Bourse de croissance TSX ou le fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assume aucune responsabilité quant à l’authenticité ou à la précision de ce communiqué.

Le présent communiqué comporte des énoncés pouvant être considérés comme des « renseignements prévisionnels » ou des « énoncés prospectifs » en termes de droit des sûretés. Ces renseignements prévisionnels sous-tendent des incertitudes et des risques, dont certains échappent au contrôle de Robex. Les réalisations et les résultats finaux peuvent différer considérablement des prévisions formulées implicitement ou explicitement. Ces écarts peuvent être attribuables à de nombreux facteurs, notamment à l’instabilité du prix des métaux sur le marché, aux conséquences de la fluctuation du taux de change et des taux d’intérêt, à une évaluation inexacte des ressources, aux risques en matière d’environnement (durcissement de la réglementation), à des situations géologiques imprévues, à des conditions d’exploitation défavorables, aux risques politiques inhérents à l’exploitation minière dans les pays en développement, à un changement de politiques gouvernementales ou de règlements (lois et politiques), à une incapacité d’obtenir les permis et les approbations nécessaires auprès des organismes gouvernementaux ou à tout autre risque lié à l’exploitation et au développement miniers. Rien ne garantit que les circonstances prévues dans ces énoncés prospectifs surviendront, voire qu’elles profiteront à Robex, le cas échéant. Les renseignements prévisionnels sont fondés sur les estimations et les opinions de l’équipe de direction de Robex au moment de leur publication. Robex ne s’engage aucunement à rendre publics des mises à jour ou des changements concernant ces énoncés prospectifs à la lumière de nouveaux renseignements ou évènements, ou pour tout autre motif, sauf si les lois en matière de valeurs mobilières l’exigent.