TSX - RBX
19/10/2017 - 15:50:12 (ET)
Last trade: $ 0.1 Variation | Volume: 14637 | Change: +0.00
Categories Menu

Posted by on Mai 13, 2015 in 2014 |

2015-05-13 Redémarrage anticipé de la mine de Nampala en juin 2015

 

Québec, Québec (13 mai 2015), Ressources Robex Inc. (« Robex » et/ou « la société ») (TSX-V : RBX / FWB : RB4) est heureuse d’annoncer que la direction, avec le soutien de la firme de construction Imagri, s’apprête à redémarrer de façon imminente son usine de Nampala avec une capacité de 600 tonnes par jour (t/j). 

La mine passera tel que prévu à une capacité de 4000 t/j au 3ème trimestre 2015.

La mine de Nampala avait, en octobre 2014, cessé la production en grande partie parce que le système d’élution ne fonctionnait pas correctement. Des modifications et ajustements ont été apportés à ce système et ont été testés de sorte qu’il est maintenant possible de le faire fonctionner avec une production limitée.

Au moment d’interrompre la production, une quantité de 70 000 tonnes de minerai grossier avait été accumulée.  Ce minerai a fait l’objet d’analyses certifiées et contient une teneur de 1,12 gramme d’or par tonne.

Un petit broyeur a été loué et permettra de broyer ce minerai grossier.  De plus, il y a déjà des équipes de travail opérationnelles sur place. Des photos de ce petit broyeur sont maintenant disponibles sur le site web de Robex au www.robexgold.com ou en cliquant directement sur ce lien. Photos petit broyeur

Le redémarrage à 600 t/j permettra de générer dès juin 2015 une marge brute mensuelle minimum de 250 000 $ (après coûts variables).  Cette marge dégagée couvrira une très large partie des frais fixes totaux de la mine.

 

Cette phase intermédiaire de production à raison de 600 t/j permettra de faire le pont avec le démarrage du broyeur définitif de sorte qu’il n’y aura pas d’arrêt de l’usine avant de passer à 4000 tonnes par jour.

 

 

 

Construction de la phase 2

 

La société est heureuse d’annoncer que la construction de la phase 2 de son usine de Nampala est en cours et n’accuse pour le moment aucun retard.

Le plan d’investissement de la phase 2 incluait entre autres :

– l’achat d’une chaîne de broyage pour permettre de traiter le minerai grossier qui contient une teneur plus élevée en or comparativement au minerai plus fin ;

– l’achat d’un système d’élution performant ;

– l’ajout de 4 cuves CIL permettant d’augmenter le taux de récupération de l’or dans le traitement du minerai; ainsi que

– l’amélioration générale des installations sur le site de Nampala.

La société a eu l’opportunité d’acquérir un broyeur emballé, prêt à être expédié, qui n’avait jamais été utilisé et à un prix exceptionnel.  Ce broyeur a été expédié vers la mine de Nampala la semaine dernière.  Des photos du broyeur au moment du départ des États-Unis vers le Mali sont maintenant disponibles sur le site web de Robex ou en cliquant directement sur ce lien. Photos broyeur définitif

 

Avancement du projet

 

Chaîne de broyage :                                       95% des composantes reçues et/ou achetées

Circuit CIL (cuves) :                                     95% des composantes reçues et/ou achetées

Système d’élution :                                        90% des composantes reçues et/ou achetées

Système d’alimentation en eau :                    75% des composantes reçues et/ou achetées

Centrale électrique :                                       50% des composantes reçues et/ou achetées

Stock et inventaires de départ :                     75% des stocks reçus et/ou commandés

 

La plupart des autres équipements et composants requis ont été commandés et sont en attente de livraison. 

La situation actuelle à la mine de Nampala montre un avancement conforme au plan initial établi ; les délais prévus sont respectés.  Les procédés d’ingénierie sont réalisés à 90%.  Les structures et fondations pour installer les équipements sont en cours de fabrication.  La centrale pour l’alimentation en gasoil est presque terminée et opérationnelle. Néanmoins, la variation du dollars US qui est la monnaie de base des achats des matériels et consommables par rapport au dollar canadien a impacté négativement le budget d’investissement. De plus, certains équipements ont été achetés avec l’anticipation d’une phase 3 qui permettra de passer à un tonnage quotidien très supérieur.  Dans cette perspective, la société devra envisager rapidement de lever des fonds supplémentaires afin de parfaire ces investissements, de se procurer un fond de roulement suffisant pour le redémarrage de l'usine et afin d’entreprendre dès que possible une campagne de forages sur Mininko (mine de Nampala).  Des photos de l’avancement de la construction sur le site de Nampala sont disponibles sur le site web de Robex ou en cliquant directement sur ce lien.  Photos construction

Le schéma de procédés de la mine est également disponible en cliquant directement sur ce lien.  Schéma de procédés de l’usine

La société prévoit d’assembler et de tester les équipements de la phase 2 durant les mois de juin et juillet. Pendant cette période, des modifications aux équipements et installations actuels seront apportées afin d’amalgamer toutes les composantes de l’usine. 

Le redémarrage de l’usine de Nampala avec une capacité de 4000 tonnes par jour est prévu pour le 3ème trimestre prochain.

 

 

-30-

Pour informations :
Augustin Rousselet, CFO

Siège social : (581) 741-7421
a.rousselet@robexgold.com

 

Le présent communiqué comporte des énoncés pouvant être considérés comme des « renseignements prévisionnels » ou des « énoncés prospectifs » en termes de droit des sûretés. Ces renseignements prévisionnels sous-tendent des incertitudes et des risques, dont certains échappent au contrôle de Robex. Les réalisations et les résultats finaux peuvent différer considérablement des prévisions formulées implicitement ou explicitement. Ces écarts peuvent être attribuables à de nombreux facteurs, notamment à l’instabilité du prix des métaux sur le marché, aux conséquences de la fluctuation du taux de change et des taux d’intérêt, à une évaluation inexacte des ressources, aux risques en matière d’environnement (durcissement de la réglementation), à des situations géologiques imprévues, à des conditions d’exploitation défavorables, aux risques politiques inhérents à l’exploitation minière dans les pays en développement, à un changement de politiques gouvernementales ou de règlements (lois et politiques), à une incapacité d’obtenir les permis et les approbations nécessaires auprès des organismes gouvernementaux ou à tout autre risque lié à l’exploitation et au développement miniers. Rien ne garantit que les circonstances prévues dans ces énoncés prospectifs surviendront, voire qu’elles profiteront à Robex le cas échéant. Les renseignements prévisionnels sont fondés sur les estimations et les opinions de l’équipe de direction de Robex au moment de leur publication. Robex ne s’engage aucunement à rendre publics des mises à jour ou des changements concernant ces énoncés prospectifs à la lumière de nouveaux renseignements ou évènements, ou pour tout autre motif, sauf si les lois en matière de valeurs mobilières l’exigent.  La Bourse de croissance TSX ou le fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assume aucune responsabilité quant à l’authenticité ou à la précision de ce communiqué.