TSX - RBX
30/04/2017 - 08:52:11 (ET)
Last trade: $ 0.085 Variation | Volume: 27300 | Change: -0.005
Categories Menu

Posted by on Nov 2, 2015 in 2014 |

2015-10-30 Clarification du communiqué du 27 octobre 2015

 

Québec, Québec (30 octobre 2015), à la demande de l’OCRCVM (IIROC), Ressources Robex Inc. (« Robex » et/ou « la société ») (TSX-V : RBX / FWB : RB4) tient à préciser certains renseignements relatif au communiqué publié le 27 octobre 2015 et, entre autres, ajouter la mention qu’une personne qualifiée au sens du règlement 43-101, Antoine Berton, ing., Ph.D. a revu et approuvé les données techniques se retrouvant dans ce communiqué.

 

Le communiqué qui aurait dû être émis le 27 octobre 2015 est celui-ci :

Démarrage à 1000 tonnes par jour de la mine de Nampala prévu pour le 4 décembre 2015

 

Tel que mentionné le 11 septembre dernier, l’usine de Nampala est bien en opération actuellement. Un petit broyeur de location est utilisé afin de traiter le minerai grossier qui s’était accumulé en 2014. Ce broyeur fonctionne actuellement 24h/24h, en dehors des arrêts techniques et de maintenance. Sa production fait l’objet de progrès réguliers et significatifs.

« Les premières conclusions des opérations actuelles démontrent que l’or se fixe bien sur le carbone, c’est donc dire que le procédé métallurgique fonctionne bien.  De plus, les teneurs en or montrent une concentration dans le minerai grossier légèrement supérieure aux attentes.  Les conclusions qui expliquent cette teneur supérieure ne pourront être tirées qu’après avoir traité un volume plus important de minerai. » Éléments revus et approuvés par la personne qualifiée indépendante au sens du règlement 43-101, Antoine Berton, ing., Ph.D., qui est actuellement présent sur le site de Nampala, au Mali.

Présentement, les équipes sur place travaillent sans relâche afin d’optimiser cette phase en :

  1. améliorant les équipements pour éviter les bouchons dans l’usine qui sont dû à la saison des pluies qui rend difficile les opérations sur le minerai à traiter ; heureusement la saison des pluies se termine actuellement
  2. améliorant de façon régulière le procédé de traitement (tuyaux, pompes, broyeur) afin d’éliminer les goulots d’étranglement successifs apparaissant au fur et à mesure que les débits augmentent ;
  3. améliorant les opérations afin de maximiser le taux de disponibilité quotidien (diminuer le temps d’arrêt du broyeur) ;
  4. améliorant les analyses métallurgiques et du coup la maitrise des paramètres de fonctionnement
  5. améliorant les procédures d’opération et finalement en ;
  6. formant continuellement les équipes sur place.

Phase à 1000 tonnes par jour

La production augmentera à un objectif de 1000 tonnes par jour(t/j) au début de décembre 2015.  C’est à ce moment que le débourbeur sera en opération, que deux cuves CIL supplémentaires seront opérationnelles et que l’agrandissement de la centrale électrique sera terminé. La mine atteindra ainsi un débit de 1000 t/j, ce qui permettra à la société d’équilibrer les flux de trésoreries (cash-flow).

Phase à 4000 tonnes par jour

Le broyeur définitif et l’ensemble des gros équipements sont arrivés sur le site. La phase de construction des structures en béton est terminée et celle des structures d’acier est en cours.  Le montage des équipements est entamé. La firme qui est en charge de l’ensemble de la construction indique la date de démarrage du broyeur définitif, de deux autres cuves CIL supplémentaires (pour porter le total à six) et de la tour à cyclone à la fin du premier trimestre 2016 (mars 2016).

La firme Soutex qui accompagne la société à tout niveau dans la conception et les opérations va intervenir à la mine au mois de novembre afin d’analyser le procédé et améliorer les opérations de l’usine au point de vue métallurgique.

 

  •   30       –

 

Pour informations :
Augustin Rousselet, CFO

Siège social : (581) 741-7421
info@robexgold.com

Le présent communiqué comporte des énoncés pouvant être considérés comme des « renseignements prévisionnels » ou des « énoncés prospectifs » en termes de droit des sûretés. Ces renseignements prévisionnels sous-tendent des incertitudes et des risques, dont certains échappent au contrôle de Robex. Les réalisations et les résultats finaux peuvent différer considérablement des prévisions formulées implicitement ou explicitement. Ces écarts peuvent être attribuables à de nombreux facteurs, notamment à l’instabilité du prix des métaux sur le marché, aux conséquences de la fluctuation du taux de change et des taux d’intérêt, à une évaluation inexacte des ressources, aux risques en matière d’environnement (durcissement de la réglementation), à des situations géologiques imprévues, à des conditions d’exploitation défavorables, aux risques politiques inhérents à l’exploitation minière dans les pays en développement, à un changement de politiques gouvernementales ou de règlements (lois et politiques), à une incapacité d’obtenir les permis et les approbations nécessaires auprès des organismes gouvernementaux ou à tout autre risque lié à l’exploitation et au développement miniers. Rien ne garantit que les circonstances prévues dans ces énoncés prospectifs surviendront, voire qu’elles profiteront à Robex le cas échéant. Les renseignements prévisionnels sont fondés sur les estimations et les opinions de l’équipe de direction de Robex au moment de leur publication. Robex ne s’engage aucunement à rendre publics des mises à jour ou des changements concernant ces énoncés prospectifs à la lumière de nouveaux renseignements ou évènements, ou pour tout autre motif, sauf si les lois en matière de valeurs mobilières l’exigent.  La Bourse de croissance TSX ou le fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assume aucune responsabilité quant à l’authenticité ou à la précision de ce communiqué.