• Press Release

Robex : déclare les résultats de l’étude de préfaisabilité pour Kiniero, 199 million usd de valeur actualisée et des resources de 1.28 moz 2p et 1.4 moz d’inferees

Next article :

  • Press Release
Robex announces share consolidation

NOT FOR DISTRIBUTION TO U.S. NEWSWIRE SERVICES OR DISSEMINATION IN THE UNITED STATES Quebec City, Quebec, March 28th, 2024 — (...)

Share our article on

You’re interested into our business or you may have an interesting opinion to share?

Join us Online

NE PAS DISTRIBUER AUX SERVICES DE PRESSE AMERICAINS, NI DIFFUSER AUX ETATS-UNIS OU À TOUT AUTRE PAYS OÙ UNE TELLE DIFFUSION SERAIT INTERDITE PAR LA LOI

Québec, Québec, le 29 août 2022 – Ressources Robex Inc. (« Robex », « le Groupe » ou « la Société ») (TSXV :RBX) est heureuse d’annoncer qu’elle a récemment complété une étude de préfaisabilité (« ÉPF ») positive et l’estimé des réserves minérales pour le projet aurifère de Kiniero (« le projet Kiniero », « le projet aurifère Kiniero » ou « Kiniero ») situé en République de Guinée, Afrique de l’Ouest.

Plus tôt cette année, Robex a annoncé un regroupement d’entreprises avec Sycamore (« l’Acquisition » ou la « Transaction »), une compagnie minière basée à Chypre, propriétaire du projet Kiniero. La clôture de la transaction est toujours prévue après la publication de ce nouveau rapport NI 43-101 et le respect des autres conditions préalables à la clôture, prévues à la fin du troisième trimestre de 2022.

L’étude de préfaisabilité confirme une bonne situation économique pour le redéveloppement des fosses à Kiniero, ciblant une série de cinq gisements (le secteur du complexe Gobelé, Sabali, Mansounia central, Jean et Balan Ouest) pour un total de 13 gisements de minerai qui alimenteront une usine centralisée de traitement de l’or.

Benjamin Cohen, chef de la direction de Robex, a déclaré :

« La nouvelle équipe de Robex a franchi une étape importante pour faire avancer le projet de Kiniero, démontrant un projet robuste avec des paramètres économiques compétitifs. Nous avons démontré des ressources de 1.28 Moz de Prouvées et Probables et 1.4 Moz d’inférées et un potentiel d’exploration important à court terme. Cela permettra d’envisager dans un futur proche de prolonger substantiellement la durée de vie de la mine et la valeur du projet.

Nous avons également avancé sur le plan opérationnel en agrandissant l’équipe et mettre en place l’ADN de Nampala qui a fait ses preuves.

Avec Nampala, délivrant une excellente performance, nous pouvons capitaliser sur nos compétences pour optimiser Kiniero. Nous croyons que la localisation au cœur du bassin prolifique du district de Kiniero, l’échelle et les perspectives économiques du Projet, combinés à un important travail technique, font de Kiniero un actif unique en Afrique de l’Ouest.

Nous progressons rapidement vers la production en plein cœur d’un nouveau bassin aurifère en Afrique de l’Ouest ou les projets adjacents ont montré une augmentation significative des ressources aurifères de plusieurs millions d’onces.

Avec cette étude de préfaisabilité, nous allons continuer nos discussions avec les financiers pour accélérer les investissements d’ici la fin de 2022 et d’atteindre, nous l’espérons, notre objectif d’une première coulée au premier trimestre 2024 ».

L’étude de préfaisabilité a été réalisée par Mining Plus UK Limited (« Mining Plus »), qui est indépendant de Ressources Robex Inc.

Tableau 1 : Faits saillants du projet (estimation)

  KINIERO
Or contenue, koz 803
Production, koz 712
Durée de vie de mine, années 6,5 ans
Production annuelle moyenne, koz p.a.Durée de vie de mine110
Coûts au comptant, US$/ozDurée de vie de mine985
VALEUR ACTUELLE NETTE (VAN) avec un taux d’actualisation de 5 %, M US$ 199
TAUX DE RETOUR INTERNE (TRI), % 49 %
    

Les métriques sommaires de l’étude de préfaisabilité et les données économiques du projet de Kiniero figurent dans les tableaux 2 et 3 ci-dessous.

Tableau 2 sommaire de l’étude de préfaisabilité

 KINIERO
TYPE D’OPÉRATION 
Type de mineFosse à ciel ouvert
Type d’usine3,0 Mtpa Gravité/usine CIL
RESSOURCES MINÉRALES ET RÉSERVES MINÉRALES 
Réserves prouvées et probables, koz803
Ressources mesurées et indiquées (incluant les réserves), koz1,280
Ressources inférées, koz1,400
PRODUCTION POUR LA DURÉE DE VIE DE MINE 
Durée de vie de mine, années6,5 ans
Taux de découverture, W:O4,4
Tonnes traitées, Mt18,6
Teneur traitée, Au g/t1,34g/t
Taux de récupération moyen, %Oxydes 93,4 %Transition 81,0 %Fraîche 85,9 %
Production d’or, koz712
Production annuelle moyenne, kozpa110
Coûts au comptant, US$/oz985
AISC, US$/oz[1]1 033
COÛTS EN CAPITAUX
Coûts initiaux en capitaux, M US$144.4
Capital sur la durée de vie de mine, M US$161

Le projet aurifère de Kiniero a été évalué sur une base de flux monétaires actualisés. Les résultats de l’analyse démontrent que le projet est économiquement robuste. Basé sur un prix de l’or à 1 650 $/oz, la valeur actualisée nette (« VAN ») avant impôt avec un taux d’actualisation de 5 % (VAN 5 %) est de 199 M US$ tandis que la VAN 5 % après impôts s’élève à 114 M US$.

La durée de retour sur investissement avant impôts est estimée à 3 années avec un prix de l’or à 1 650 $/oz et le retour après impôts est estimée à 3.5 ans. La période de retour sur investissement se définit comme la période après le démarrage de l’usine qui est requis pour recouvrer les dépenses initiales inhérentes au développement du projet aurifère Kiniero.

Le taux de rendement interne (« TRI ») est calculé en mettant la valeur actualisée nette égale à zéro pour toute la durée de vie de mine (« DVM »). En utilisant un prix de l’or à 1 650 $/oz, le TRI attendu est de 49 % avant impôts et de 31 % après impôts.

Tableau 3 : Faits saillants du projet

Prix de l’or1 500 $/oz1 650 $/oz1 800 $/oz
AVANT IMPÔTS
VAN5 %, M US$117199308
TRI, %33%49%68%
Années de recouvrement[2]3.53.02.8
APRÈS IMPÔTS
VAN5 %, M US$56115193
TRI, %19%32%47%
Années de recouvrement4.53.53.0

ÉTUDE DE PRÉFAISABILITÉ DU PROJET KINIERO

L’estimation des ressources minérales a été effectuée selon les directives définies dans les Normes de définition (2014) de l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM). Les ressources minérales sont rapportées avec une date d’entrée en vigueur à la date du 26 août 2022. Les ressources minérales sont déclarées en conformité avec la Norme canadienne 43-101 – Information concernant les projets miniers (le « NI 43-101 ») pour Sabali Nord, Sabali Sud, le secteur Gobelé, Jean, Banfara, Derekena, Mansounia central et les stocks de minerai (Stockpiles) déjà présents.

Vue d’ensemble

Le projet est situé dans l’est de la Guinée dans la préfecture de Kouroussa. Il est situé à environ 27 km au sud du village de Kouroussa, 55 km ouest-nord-ouest du centre provincial de Kankan et à une distance de 546 km de Conakry, la capitale de la Guinée (Image 1). Le projet se trouve à 422 km de Bamako, la capitale du Mali.

Image 1 Localisation régionale du projet aurifère de Kiniero et infrastructure régionale de la Guinée.

Le dépôt aurifère de Kiniero, situé dans le prolifique bassin aurifère de Siguiri, a été découvert au début des années 1900 et a été exploré jusqu’en 2002 lorsque la production d’or a débuté sous la propriété de Semafo Inc. et sa filiale « Semafo Guinée SA ».

Le projet aurifère de Kiniero est un ensemble de terres couvrant 470,48 km2 d’exploitation légale et d’exploration constitué du secteur du permis d’exploitation de Kiniero et du secteur du permis d’exploration de Mansounia. Ensemble, ces deux permis contiennent de nombreux dépôts qui forment la base de l’étude de préfaisabilité.

L’ancienne mine d’or de Kiniero était constituée d’une opération en fosse à ciel ouvert produisant un total de 418 000 onces d’or au cours de ses 12 années d’opération. La mine a été placée en état d’entretien et de maintenance au début de 2014, et ses permis d’exploitation et d’exploration ont été révoqués en 2014.

Robex envisage maintenant de redémarrer la mine d’or à ciel ouvert de Kiniero dans une perspective de longue durée s’appuyant sur la construction d’une usine de traitement de 3Mtpa (image 2). Un programme de forage à grande échelle est en cours visant à augmenter l’intensité des forages, forer en profondeur et le long des extensions connues afin de prolonger la durée de vie de la mine.

Image 2 Infrastructure sur le site du complexe Kiniero.

Les infrastructures minières existantes seront remises en état et les infrastructures supplémentaires requises seront minimes, à l’exception de nouvelles routes de transport qui pourraient être requises avec le développement du plan minier sélectionné. En termes d’alimentation électrique, le projet était précédemment alimenté par une série de génératrices au diesel. La centrale actuelle doit être mise à niveau pour répondre aux besoins électriques accrus. De plus, une centrale solaire photovoltaïque comprenant des batteries de stockage au lithium est en cours d’évaluation sur une base de production d’énergie autonome. Elle s’ajoutera à la capacité de production d’électricité thermique afin de réduire les coûts et réduire l’impact environnemental. Les estimations actuelles indiquent qu’une centrale photovoltaïque de 18 MW serait requise, et une étude de faisabilité par notre partenaire VIVO Energy est en cours.

Le profil de production et de couts figurant dans l’étude de préfaisabilité sont présentés à l’image 3.

La production débutera à partir des fosses existantes Jean et SGA, déjà en exploitation dans le passé, et de la fosse de Sabali Sud nouvellement découverte pour optimiser le mélange d’oxyde et de roche fraîche dans l’usine. Les intersections clés et les contours des fosses sont présentées dans l’image 4.

Image 4 Carte des principaux dépôts dans la partie sud de Kiniero (et les intersections clés)

RESSOURCES MINÉRALES ET RÉSERVES MINÉRALES

Tableau 4 : Ressources minérales et réserves minérales de Kiniero

 ÉPF 2022
Tonnage (Mt)Teneur (Au g/t)Contenu (Au koz)
Réserves confirmées
Réserves probables18,61,34803
Réserves prouvées et probables18,61,34803
Ressources mesurées (incluant les réserves)
Ressources indiquées (incluant les réserves)341,181 280
Ressources mesurées et indiquées (incluant les réserves)341,181 280
Ressources inférées37,21,241 400

Les chiffres sont présentés sur une détention de 100 %. Les ressources mesurées et indiquées affichées incluent les réserves.

L’estimation des ressources minérales respecte les normes de définition des ressources minérales et des réserves minérales de l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM) et a été complétée en conformité avec les normes de divulgation pour les projets miniers définies dans le règlement 43-101. Les réserves minérales incluent les dépôts historiques. Les chiffres sur tonnage et les teneurs rapportés ont été arrondis à partir d’un estimé brut pour refléter l’exactitude relative de l’estimation. Des variations mineures pourraient se produire en additionnant des chiffres arrondis. La date d’entrée en vigueur des ressources minérales est le 26 août 2022. Les ressources minérales ne sont pas des réserves tant qu’elles n’ont pas démontré une viabilité économique sur la base d’une étude de préfaisabilité ou de faisabilité.

Les ressources minérales ont été déclarées au-dessus des seuils suivants. Les seuils ont été calculés en utilisant un prix de l’or de 1 950 US$/oz pour chacun des dépôts et des régolites.

Tableau 5 Seuils des ressources minérales utilisés pour l’énoncé des ressources minérales de août 2022.

MatérielUnitéSabali Sud et centralSabali SudSGAJeanBalan OuestMansounia
Latériteg/t0,300,320,300,320,360,35
Saproliteg/t0,180,190,180,190,230,23
Transitiong/t0,580,490,320,320,370,36
Fraîcheg/t0,550,620,400,410,450,44

Image 5 Courbe des teneurs combinées pour les ressources indiquées

Les ressources minérales ont été déclarées au-dessus des seuils suivants. Les seuils ont été calculés en utilisant un prix de l’or de 1 650 US$/oz pour chacun des dépôts et des régolites.

Tableau 6 Seuils des ressources minérales utilisés pour l’énoncé des ressources minérales de août 2022.

MatérielUnitéSabali Sud et centralSabali SudSGAJeanBalan OuestMansounia
Latériteg/t0,500,500,500,500,600,50
Saproliteg/t0,400,400,400,400,400,40
Transitiong/t1,000,900,500,600,600,50
Fraîcheg/t0,901,000,700,700,700,60

Opérations minières

Les activités minières à Kiniero utiliseront les méthodes conventionnelles d’exploitation à ciel ouvert. Des travaux de forage et de dynamitage sont prévus pour les oxydes durs et la roche fraiche, suivis par des opérations classiques de pelleteuse et transport par camion.

Opérations de traitement

Le minerai du projet aurifère de Kiniero sera traité sur place. L’or sera récupéré dans une usine de concentration d’une capacité de 3 Mtpa qui a été conçue pour traiter un mélange d’oxyde, de latérite, de transition et de roche fraiche provenant de plusieurs gisements minéraux à l’intérieur des limites du terrain. L’usine de traitement inclut les circuits de concassage, de broyage, de concentration par gravité, d’épaississement, de carbone-en-lixiviation et de décapage.

Sommaire des coûts d’exploitation

L’estimation des coûts d’exploitation minière et de traitement, préparée par Mine Planning Solutions, repose sur une petite équipe interne gérant les activités minières avec des sous-traitants et l’apport de Robex, tel que décrit dans le Tableau 6 ci-dessous.

Tableau 6 Coûts unitaires d’exploitation pour la durée de vie de la mine de Kiniero.

COÛTS À L’UNITÉ 
Exploitation 2,7US$/t exploitée
Traitement 14,8 US$/t traitée
Frais administratifs et généraux 4,7 US$/t traitée

Les coûts d’exploitation sont basés sur un prix du diesel livré de 1,06 US$ par litre et correspondent aux prix locaux à la date de l’étude de préfaisabilité. L’alimentation en électricité sélectionnée est basée sur un système hybride (i) d’une centrale photovoltaïque avec une capacité totale installée approximative de 18 MW, (ii) des génératrices au diesel avec une capacité approximative de 20 MW, ainsi que (iii) d’un système de conversion d’alimentation de 10 MW et des batteries de stockage de 30 MWh.

Sommaire des dépenses en immobilisation et en infrastructures

Coût de développement en capitaux

Le coût estimé du projet a été compilé par Mining Plus avec le soutien de Soutex pour l’usine de traitement par carbone-en-lixiviation et d’Epoch pour les infrastructures d’entreposage des résidus, l’infrastructure du site, les voies d’accès au site et la piste d’atterrissage. Robex a évalué la portion du projet concernant les frais généraux de gestion et les besoins en fonds de roulement.

Une période de construction de 21 mois est prévue, le coût en capital initial étant résumé dans le tableau ci-dessous.

Le capital de développement sur la durée de vie de la mine de Kiniero s’élève à 161 M US$, avec une contingence de 10 %. Afin de respecter l’objectif de première coulée au premier trimestre 2024, une commande pour un broyeur semi-autogène de 7.8 kW (SAG Mill) a déjà été passée et d’autres investissements sur des équipements avec des délais de livraison à long terme seront réalisés des 2022.

Tableau 8 sommaire des coûts estimé en capital pour Kiniero (première 1,75 année d’investissements en biens de production)

 COÛTS EN CAPITAUX
Usine de traitement, M US$ 95
Installation d’entreposage des résidus, M US$ 27
Infrastructure, M US$ 2
Minage, M US$ 2
Sous-total, M US$127
Frais administratifs et généraux, M US$15
Fonds de roulement, M US$ 6
Sous-total, M US$148
Contingence (excluant les frais administratifs et généraux), M US$ 13
Total, M US$161

Coûts de maintien/entretien

Le coût de maintien et entretien a été estimé en se basant sur les opérations de Nampala depuis sa première production en 2015, ce qui représente une moyenne estimée de 2 US$/t traitée.

L’infrastructure d’entreposage des résidus sera progressivement augmentée pendant la durée de vie de mine. Robex a conçu l’infrastructure d’entreposage des résidus pour une durée de vie de mine de 12 ans. Toutefois, pour l’analyse économique, Robex a inclus une capacité de 6,5 ans pour correspondre à la durée de vie de mine de la réserve actuelle. Seulement les deux premières années sont incluses dans l’estimation initiale des dépenses en capitaux et les augmentations restantes sont incluses dans les immobilisations de maintien tel que présenté dans le Tableau 8.

Couts de clôture

Les frais de clôture ont été estimés par ABS Africa et totalisent 21,5 M US$. Ce montant inclut les frais de sous-traitance préliminaires et généraux, la conception d’ingénierie et les permis environnementaux.

Titularité, permis, impôts et redevances

Robex est présentement en négociations d’une « convention minière » qui impactera la structure d’imposition de la Société en République de Guinée. Par souci de transparence, nous avons inclus une valeur actualisée nette avant impôts et une valeur actualisée nette après impôts avec le taux de base en Guinée qui est de 30 % par année.

L’or est sujet à une redevance gouvernementale basée sur un pourcentage du prix comptant de l’or décrit dans le tableau 9 ci-dessous.

Tableau 9 : Redevances

 REDEVANCES
Redevances à l’état guinéen 5,00 %
Taxe pour le développement local 1,00 %
Redevances SOGUIPAMI 0,50 %
Mansounia NSR (Net Smelter Return) 0,50 %

Opportunités et prochaines étapes

Plusieurs opportunités potentielles afin d’améliorer les données économiques du projet aurifère de Kiniero envisagées pendant l’étude de préfaisabilité ont été identifiées. Sans être exhaustif voici quelques exemples :

  • Kiniero présente une opportunité significative de définir davantage de gisements en profondeur (475 000 m de forages historiques à une profondeur moyenne seulement de 75 m) et d’établir une extension parallèle à moins de 3 km de la nouvelle usine de traitement. Ces cibles ont le potentiel d’augmenter de manière significative la base de ressources actuelles et d’améliorer les données économiques du projet Kiniero en augmentant la teneur moyenne et en augmentant la base des réserves ce qui prolongera la durée de vie de mine;
  • Le potentiel d’augmentation immédiat des réserves des gisements de Sabali Sud, Jean et SGA en parallèle et en profondeur;
  • Des tests géotechniques additionnels et de la modélisation seront réalisés pour optimiser les gradins de mine;
  • Une conception et un séquençage de la mine encore plus optimisés permettant des économies d’opération et une flotte pleinement mobilisée;
  • Des études pétrologiques et métallurgiques supplémentaires et approfondies sur la zone de transition à l’intérieur des dépôts de Sabali afin d’augmenter encore plus la base de ressources et de réserves minérales du projet.

Image 6 : Localisation des anomalies aurifères du projet Kiniero et dépôts principaux

Personnes qualifiées

Les renseignements scientifiques ou techniques contenus dans cette présentation de la géologie et des ressources minérales ont été examinés par M. Dan Tucker, un employé à temps plein de Mining Plus UK Ltd. M. Tucker est membre en règle de l’Institute of Materials, Minerals and Mining, membre de la Geological Society of London, membre professionnel agréé de l’Australasian Institute of Mining & Metallurgy et ingénieur agréé; il possède suffisamment d’expérience pertinente dans les matières premières, les types de minéralisation à l’étude et l’activité qu’il entreprend pour se qualifier comme personne qualifiée en vertu de la norme canadienne 43-101.

Les renseignements scientifiques ou techniques contenus dans cette présentation par rapport à la géotechnique ont été révisés par M. Jody Thomson, fondateur et ingénieur principal de TREM Engineering en Afrique du Sud. M. Thompson est ingénieur en mécanique des roches certifié par la Chambre des mines d’Afrique du Sud, membre en règle de la South African Institute of Rock Engineering, membre de la South African Institute of Mining and Metallurgy et membre de l’International Society of Rock Mechanic; il possède une expérience suffisamment pertinente sur les substances utiles, les types de minéralisation à l’étude et l’activité qu’il entreprend pour se qualifier en tant que personne qualifiée en vertu de la norme canadienne 43-101.

Les renseignements scientifiques ou techniques contenus dans cette présentation par rapport à la métallurgie et les résultats de traitement ont été révisés par M. Antoine Breton, un employé à temps plein de Soutex. M. Breton est membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec et il possède une expérience suffisamment pertinente par rapport au projet à l’étude pour se qualifier en tant que personne qualifiée en vertu de la norme canadienne 43-101.

Les renseignements scientifiques ou techniques contenues dans cette présentation qui se rapportent auxréserves et à l’exploitation minière, ont été révisés par M. Adriano Carnerio, un employé à temps plein de Mining Plus. M. Carneiro, un membre professionnel agréé de l’Australasian Institute of Mining & Metallurgy et il possède une expérience suffisamment pertinente par rapport au projet à l’étude pour se qualifier en tant que personne qualifiée en vertu de la norme canadienne 43-101.

Les renseignements scientifiques ou techniques contenus dans cette présentation par rapport aux résultats des installations d’entreposage des résidus ont été révisés par M. Guy Wiid, un employé permanent de Epoch Resources PTY. M. Wiid est un ingénieur professionnel en règle avec l’Engineering Council of South Africa, et un ingénieur agréé en règle avec la American Society of Civil Engineers et il possède une expérience suffisamment pertinente par rapport au projet à l’étude pour se qualifier en tant que personne qualifiée en vertu de la norme canadienne 43-101.

Les renseignements scientifiques ou techniques contenues dans cette présentation par rapport aux impacts environnementaux, sociaux et à la gouvernance ont été révisés par M. Faan Coetzee, un employé à temps plein de ABS Africa PTY. M. Coetzee est un naturaliste agréé enregistré auprès du Conseil sud-africain des professions scientifiques naturelles et il possède une expérience suffisamment pertinente par rapport au projet à l’étude pour se qualifier en tant que personne qualifiée en vertu de la norme canadienne 43-101.

À propos de Sycamore Mining

Sycamore Mining est une compagnie minière basée à Chypre dont l’objectif est de développer des projets miniers et détenant présentement une participation dans le projet Kiniéro situé en République de Guinée, détenue par l’intermédiaire de sa filiale en propriété exclusive Sycamore Mine Guinée SAU, qui comprend un groupe de licences et de permis d’exploitation sous le nom de Kiniéro ainsi qu’une option sur un permis d’exploration sous le nom de Mansounia, qui ensemble forment le district de Kiniéro.

À propos de Robex Ressources Inc.

Ressources Robex Inc. est une société minière canadienne inscrite à la Bourse TSXV qui possède des propriétés d’exploration au Mali et une mine en exploitation. Le groupe a un modèle d’affaires solide, qui a démontré d’excellents résultats avec la mine Nampala. Fort de cette expérience, Robex s’efforce aujourd’hui de se développer en Afrique de l’Ouest en acquérant et/ou en développant de nouvelles mines.

Le rapport d’étude de préfaisabilité sera mis en ligne sur le site Web de Robex à l’adresse www.robexgold.com et classé sur SEDAR dans moins de 45 jours à partir de la diffusion du présent communiqué.

Pour plus de renseignements :

COORDONNÉS DE RESSOURCES ROBEX INC.

Benjamin Cohen, Chef de la direction

Aurélien Bonneviot,

Relations avec les investisseurs et développement corporatif

Stanislas Prunier,

Développement corporatif sénior

+1 581 741-7421

Courriel : investor@robexgold.com

www.robexgold.com

COMMUNICATIONS FINANCIÈRES RENMARK

Robert Thaemlitz

Directeur de compte

+1 416 644-2020 ou +1 212 812-7680

Courriel : rthaemlitz@renmarkfinancial.com

www.renmarkfinancial.com

Énoncés prospectifs

Certains renseignements figurant dans le présent communiqué de presse contiennent des « énoncés prospectifs » et des « informations prospectives » au sens de la législation canadienne applicable en matière de valeurs mobilières (ci-après appelés « énoncés prospectifs »). À l’exception des énoncés de faits historiques, certaines informations contenues dans le présent document constituent des énoncés prospectifs qui comprennent, sans s’y limiter, des énoncés concernant la réalisation de l’acquisition proposée du Projet Kiniero, le développement et l’exploitation potentiels du Projet Kiniero et des propriétés existantes de la Société et le plan d’affaires, y compris la réalisation d’études de faisabilité ou la prise de décisions de production à cet égard; le rendement financier ou d’exploitation futur de la Société et du Projet Kiniero; les résultats des travaux effectués à ce jour; l’estimation des ressources minérales et des réserves minérales; la réalisation des estimations de ressources minérales et de réserves minérales; les résultats de développement, d’exploitation et économiques contenus dans l’ÉPF du Projet Kiniero, y compris les flux de trésorerie, le potentiel de revenus, le potentiel de développement par étapes, les dépenses en immobilisation, les coûts de développement et leur calendrier, les taux d’extraction, les projections de durée de vie de la mine et les estimations de coûts; la quantité ou la qualité des gîtes minéraux; l’avancement anticipé du Projet Kiniero, y compris le plan de la mine; les dépenses d’exploration, les coûts et le calendrier de la mise en valeur de nouveaux gisements; le potentiel et les possibilités d’exploration du Projet Kiniero; les coûts et le calendrier des explorations futures; la réalisation et le calendrier des futures études de développement; les estimations des taux de récupération des métaux; l’avancement anticipé du Projet Kiniero et les perspectives d’exploration futures; les besoins en capitaux supplémentaires; le prix futur des métaux; la réglementation gouvernementale concernant les opérations minières; les risques environnementaux; le calendrier et l’issue possible des questions réglementaires en suspens; la réalisation des prévisions économiques du Projet Kiniero; et le potentiel de croissance future du Projet Kiniero. Les énoncés prospectifs sont souvent identifiés par l’utilisation de mots tels que « peut », « sera », « pourrait », « anticipe », « croit », « s’attend », « a l’intention », « potentiel », « estimation », « budget », « prévu », « plans », « planifié », « prévisions », « objectifs » et autres expressions similaires. Les énoncés prospectifs reposent sur un certain nombre de facteurs et d’hypothèses formulés par la direction et considérés comme raisonnables au moment où ces informations sont fournies. Les hypothèses et les facteurs comprennent : la capacité de la Société à remplir les conditions préalables à la clôture de la Transaction, y compris la réception des approbations réglementaires, la réalisation de la vérification diligente de la Société en ce qui concerne l’Acquisition proposée; la capacité de la Société à réaliser ses programmes d’exploration prévus; l’absence de conditions défavorables pour le Projet Kiniero; l’absence de retards opérationnels imprévus; l’absence de retards importants dans l’obtention des permis nécessaires; le maintien du prix de l’or à des niveaux qui rendent le Projet Kiniero rentable; la capacité de la Société à continuer de réunir les capitaux nécessaires au financement des opérations; et la capacité de réaliser les estimations des ressources et des réserves minérales. Les énoncés prospectifs impliquent nécessairement des risques et des incertitudes connus et inconnus, qui peuvent faire en sorte que les performances et les résultats financiers réels des périodes futures diffèrent sensiblement des projections de performances ou de résultats futurs exprimés ou sous-entendus par ces énoncés prospectifs. Ces risques et incertitudes incluent, mais ne sont pas limités aux : incertitudes générales liées aux affaires, à l’économie et à la concurrence; les résultats réels des activités d’exploration actuelles et futures; les risques géopolitiques, les risques politiques inhérents à l’exploitation minière dans les pays en développement, les conclusions des évaluations économiques; le respect des diverses estimations de coûts prévues; les avantages de l’utilisation de certaines technologies; les modifications des paramètres du Projet et/ou des évaluations économiques à mesure que les plans continuent d’être raffinés; les prix futurs des métaux; les variations possibles de la qualité des minéraux ou des taux de récupération; le risque que les coûts réels dépassent les coûts estimés; les problèmes techniques de géologie, d’exploitation et d’exploration minière; l’incapacité de l’usine, de l’équipement ou des processus à fonctionner comme prévu; les accidents, les conflits de travail et les autres risques de l’industrie minière; les retards dans l’obtention des approbations gouvernementales ou du financement; la nature spéculative de l’exploration et de la mise en valeur des minéraux (y compris les risques liés à l’obtention des licences, permis et approbations nécessaires des autorités gouvernementales); les titres des propriétés; l’impact de la COVID-19 sur le calendrier des travaux d’exploration et de mise en valeur et la capacité de la direction à prévoir et à gérer les facteurs et risques susmentionnés. Bien que la Société ait tenté d’identifier les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les actions, les événements ou les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux décrits dans les énoncés prospectifs, il peut y avoir d’autres facteurs qui font en sorte que les actions, les événements ou les résultats ne correspondent pas aux attentes, estimations ou intentions à leur égard. Les lecteurs sont invités à étudier et à prendre en considération les facteurs de risque divulgués dans les documents d’information de la Société pour une liste plus complète de ces facteurs de risque et de leurs effets potentiels, qui peuvent être consultés sur le profil de la Société sur SEDAR au www.sedar.com.

Rien ne garantit que les énoncés prospectifs se révéleront exacts, ni même qu’ils profiteront à Robex, le cas échéant, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux prévus dans ces énoncés. La Société ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs si les circonstances ou les estimations ou opinions de la direction devaient changer, sauf si les lois sur les valeurs mobilières applicables l’exigent. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent document sont présentés dans le but d’aider les investisseurs à comprendre le plan, les objectifs et les buts de la Société et peuvent ne pas être appropriées à d’autres fins. Les énoncés prospectifs ne garantissent pas les performances futures et le lecteur est invité à ne pas accorder une confiance excessive aux énoncés prospectifs. Ce communiqué de presse contient également ou fait référence à certaines données relatives au marché, à l’industrie et aux groupes de pairs qui sont basées sur des informations provenant de publications de l’industrie indépendantes, d’études de marché, de rapports et d’enquêtes d’analystes et d’autres sources publiques. Bien que la Société estime que ces sources sont généralement fiables, ces informations sont sujettes à interprétation et ne peuvent être vérifiées avec une certitude totale en raison des limites de la disponibilité et de la fiabilité des données brutes, de la nature volontaire du processus de collecte des données et d’autres limitations et incertitudes inhérentes. La Société n’a pas vérifié de manière indépendante les données provenant de sources tierces auxquelles il est fait référence dans ce communiqué de presse et, par conséquent, l’exactitude et l’exhaustivité de ces données ne sont pas garanties.

La Bourse de croissance TSX Inc. n’a ni approuvé ni désapprouvé le contenu de ce communiqué de presse. Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument la moindre responsabilité quant à la pertinence ou l’exactitude du présent communiqué.

[1] Calculé en utilisant un prix de l’or de 1650 $/oz

[2] Calculé à partir de la date de production commerciale

Have you
ever seen our latest project?

Robex is committed to responsible mining and delivering sustainable value to our employees, stakeholders and the communities in the countries we operate.