• Press Release

Mise à jour de la stratégie d’entreprise de Robex

Next article :

  • Press Release
ROBEX ANNOUNCES CLOSING OF OFFERING OF UNITS

Québec City, Québec, June 27, 2024 – Robex Resources Inc. (TSXV: RBX) (“Robex” or the “Company”) is pleased to announce (...)

Share our article on

You’re interested into our business or you may have an interesting opinion to share?

Join us Online

Québec, 22 mars 2024 (GLOBE NEWSWIRE) — Ressources Robex Inc. (TSXV : RBX) (« Robex » ou la « Société ») fait le point sur sa nouvelle stratégie pour la Guinée et le Mali.

Révision du calendrier relatif au projet de Kiniero et point sur l’avancement

Calendrier :

Après mise à jour de l’estimation des ressources sur le site de Mansounia publiée le 22 décembre 2023, la Direction et le Conseil d’administration ont décidé de réviser et d’actualiser le planning d’avancement. Cela nous permettra de travailler sur une étude de faisabilité actualisée NI43-101 (« EFA ») en vue d’améliorer provisoirement les indicateurs économiques du projet et de réduire le risque de la partie métallurgie grâce à un mélange d’oxydes plus élevé. Le nouveau calendrier se présente comme suit :

  • Mars – mai 2024 : Forage de reconnaissance sur le site de Mansounia en vue d’intégrer des réserves supplémentaires dans le plan minier ;
  • Mars – septembre 2024 : Travaux de terrassement, équipement de production et investissements dans les infrastructures clés ;
  • Septembre 2024 : Mise à jour de l’étude de faisabilité intégrant une augmentation de la production et un mélange d’oxydes plus élevé ;
  • Octobre 2024 : Décision formelle de construction pour le plan d’aménagement révisé du site ;
  • Décembre 2025 : Première coulée d’or ;

Le nouveau calendrier a été envoyé au gouvernement guinéen pour approbation.

État d’avancement de la construction

Notre sous-traitant en construction (Wacom) restera mobilisé sur le site pour faire avancer les travaux et profiter du temps supplémentaire pour préparer le site et en améliorer l’accès. La décision formelle de construction sera prise une fois l’étude de faisabilité actualisée établie. L’ingénierie détaillée a été finalisée et intègre les nouvelles données de production qui viendront étayer l’EFA.

Calendrier de construction :

  • Les fondations en béton de l’atelier de production sont en train d’être coulées ;
  • Les fondations de la grue à tour sont en cours et seront prêtes pour les installations structurelles, mécaniques et de tuyauterie ;
  • Les plaques de fond en charbon en lixiviation (« CIL ») sont préfabriquées, à partir du laminage des plaques d’enveloppe ;
  • Les fondations en béton CIL sont en cours de préparation ;
  • La préparation de la zone de déchargement des matériaux excavés a commencé ;
  • Achèvement de la rénovation du camp de l’encadrement et des travailleurs avec une capacité totale d’environ 120 lits ;
  • Amélioration et achèvement de la route d’accès et de la route du site ;
  • On compte actuellement 1,1 million d’heures sûres (4,3 millions d’heures pour l’ensemble du groupe) sans blessures entraînant des arrêts de travail ;

Articles à long délai de livraison :

  • Tous les éléments à long délai de livraison ont été commandés (25 % des dépenses totales de l’usine ont été effectuées), le broyeur SAG est construit et prêt à être expédié ;
  • Les équipements restants seront stockés, prêts à être expédiés plus tard dans l’année ;

Mise à jour sur le Mali

Le Conseil d’administration et la Direction de Robex ont réévalué les hypothèses qui sous-tendent les opérations actuelles au Mali, compte tenu des conditions d’exploitation et de l’augmentation des coûts de l’énergie. Ces hypothèses ont détérioré la viabilité du site de Nampala et nous prévoyons la fin de l’exploitation actuelle en juin 2026.

Compte tenu de ces changements importants, nous allons soumettre la mine de Nampala à un test de dépréciation. Nous travaillons actuellement avec nos experts pour effectuer le test de dépréciation au 31 décembre 2023, afin de refléter l’impact dans nos états financiers annuels audités qui seront publiés le 29 avril 2024. Sur la base des informations disponibles à ce jour, ce test aboutira probablement à une dépréciation importante de l’actif sans incidence sur la trésorerie. Compte tenu des nouveaux paramètres, l’évaluation de la mine de Nampala est estimée entre 30 et 55 millions CAD pour une valeur comptable nette de 115 millions CAD au 30 septembre 2023. Les discussions actuelles avec l’administration fiscale du Mali pourraient avoir un impact négatif sur nos opérations et nos perspectives financières, ce qui pourrait entraîner une fermeture anticipée de la mine.

Le Conseil d’administration et la Direction de Robex restent déterminés à trouver la meilleure solution possible pour cet actif. La Société poursuit des discussions constructives avec le gouvernement malien afin de trouver une solution durable pour le site Nampala en autorisant de nouveaux investissements dans l’exploration.

Financement et trésorerie

La position de trésorerie non auditée au 29 février 2024 est de 12,7 millions CAD. Robex dispose des liquidités nécessaires pour respecter tous les ratios de trésorerie et à court terme. Robex dispose également d’une ligne de crédit non tirée de 10 millions CAD, soumise à des clauses financières restrictives.

Pour rappel, la Société dispose d’un prospectus simplifié de base à jour, l’autorisant à émettre des titres pour un montant total pouvant aller jusqu’à 250 millions CAD. Ce prospectus sera utilisé pour financer la part de fonds propres des dépenses d’investissement liées à la construction.

Conseil financier

Compte tenu des prix élevés de l’or et des conditions actuelles du marché très favorables aux transactions, le Conseil d’administration et la Direction ont fait appel à SCP Resource Finance (« SCP ») pour les conseiller sur les opérations financières afin de maximiser la valeur pour les actionnaires.

Présentation corporative mise à jour

Une présentation actualisée sera disponible sur notre site Web en même temps que le présent communiqué de presse. Elle contiendra de plus amples informations sur le processus en cours et un calendrier révisé détaillé du projet.

Aurélien Bonneviot, président-directeur général, a commenté : « Le site de Kiniero a donné des résultats exceptionnels jusqu’à présent et les ressources augmentent rapidement. Nous devons maintenant adapter l’ingénierie à l’échelle du gisement. Cette étude de faisabilité actualisée présentera un projet mis à jour tout en conservant l’ensemble des capitaux investis à ce jour, en vue d’un développement à grande échelle et d’un redémarrage rapide de la construction. Malgré la hausse du prix de l’or, il est difficile pour les petites entreprises de financer leurs propres développements de sorte à accroître la valeur pour les actionnaires existants, en raison des préoccupations inflationnistes persistantes et des taux d’intérêt élevés. SCP nous aidera à passer en revue les options qui s’offrent à nous pour maximiser la valeur ».

 

 

Photos du site

Illustration 1 – Site de Kiniero

Illustration 2 – Coulée des fondations de l’atelier de production à Kiniero

Illustration 3 – Camps de l’encadrement et des travailleurs

À propos de Robex Resources, Inc.

Robex est une société de production et de développement aurifère multi-juridictionnelle d’Afrique de l’Ouest au potentiel d’exploration à court terme. La Société a pour vocation la réalisation d’opérations sûres, diversifiées et responsables dans les pays où elle exerce ses activités, avec pour objectif de favoriser une croissance durable. La Société exploite la mine Nampala au Mali depuis 2017 et fait progresser le projet Kiniero à longue durée de vie et à faible AISC en Guinée.

Avec l’appui financier de deux actionnaires stratégiques, Robex entend devenir un producteur d’or de rang intermédiaire en Afrique de l’Ouest.

Information supplémentaires

ROBEX RESOURCES, INC.

Aurélien Bonneviot
Président-directeur général

Stanislas Prunier
Relations avec les investisseurs et développement de l’entreprise

+1 581 741-7421

E-mail : investor@robexgold.com
www.robexgold.com

 

 

Clause de non-responsabilité relative aux énoncés prospectifs

Certaines informations contenues dans ce communiqué de presse contiennent des « énoncés prospectifs » et des « renseignements prévisionnels » au sens de la législation canadienne applicable en matière de valeurs mobilières (ci-après désignés « énoncés prospectifs »). Les énoncés prospectifs sont inclus dans le but de fournir des informations sur les attentes et les projets actuels de la Direction, afin de permettre aux investisseurs et autres lecteurs de mieux appréhender les plans d’affaires, les performances financières ainsi que la situation financière de la Société.

Les déclarations faites dans ce communiqué de presse qui décrivent les estimations, les attentes, les prévisions, les objectifs, les prédictions, les projections ou les stratégies de la Société ou de la Direction peuvent être des « énoncés prospectifs » et être identifiés par l’utilisation du conditionnel ou de termes prospectifs tels que « viser », « anticiper », « tabler sur », « croire », « pouvoir », « envisager », « continuer », « pourrait », « estimer », « s’attendre à », « prévoir », « futur(e) », « orientation », « orienter », « indication », « avoir l’intention », « intention », « probable », « peut », « objectif », « opportunité », « perspective », « plan », « potentiel », « devrait », « stratégie », « cible », « sera » ou « serait », ou la forme négative de ces termes ou d’autres variations de ces derniers. Les énoncés prospectifs comprennent également toute autre déclaration qui ne se réfère pas à des faits historiques. Ces déclarations peuvent inclure, sans s’y limiter, des déclarations concernant la valeur perçue et le potentiel supplémentaire des propriétés de la Société, l’estimation par la Société des ressources minérales et des réserves minérales, les dépenses et les besoins en investissements, l’accès de la Société au financement, les résultats de l’évaluation économique préliminaire et d’autres études de développement, les résultats de l’exploration des propriétés de la Société, les budgets, les plans stratégiques, le prix du marché des métaux précieux, la capacité de la Société à faire progresser avec succès le projet aurifère de Kiniero sur la base des résultats de l’étude de faisabilité y afférente, celle-ci pouvant être mise à jour, le tout conformément au calendrier révisé figurant dans le présent communiqué de presse, le développement et l’exploitation potentiels du projet aurifère de Kiniero et des propriétés minières existantes de la Société et le plan d’affaires, y compris l’achèvement des études de faisabilité ou la prise de décisions de production à cet égard, les programmes de travail, l’obtention de permis ou la validation d’autres échéances, les réglementations et relations gouvernementales, l’optimisation du plan minier de la Société, la performance financière ou opérationnelle future de la Société et du projet aurifère de Kiniero, le potentiel et les opportunités d’exploration des propriétés existantes de la Société, les coûts et le calendrier de l’exploration future et du développement de nouveaux gisements, la capacité de la Société à conclure l’accord définitif concernant la facilité de financement de projet de 115 millions USD pour le projet aurifère de Kiniero (y compris une facilité de15 millions USD au titre des surcoûts, les « Facilités »), y compris la capacité de la Société à restructurer le prêt-relais de 35 millions USD de Taurus et à ajuster le mandat pour tenir compte du calendrier révisé du projet élargi, le calendrier de signature de l’accord définitif relatif aux Facilités, si la documentation définitive est signée pour les Facilités, le tirage de produits des Facilités, y compris le calendrier de ce tirage, ainsi que la capacité de la Société à parvenir à un accord avec les autorités maliennes en ce qui concerne la poursuite durable des activités de la Société et des investissements d’exploration supplémentaires à Nampala.

Les énoncés et informations prospectifs sont fondés sur certaines hypothèses et d’autres facteurs importants qui, s’ils se révélaient faux, pourraient faire en sorte que les résultats, performances ou réalisations réels de la Société diffèrent sensiblement des résultats, performances ou réalisations futurs exprimés ou sous-entendus aux termes de ces énoncés ou informations. Rien ne garantit que ces énoncés ou informations s’avéreront exacts. Lesdits énoncés et informations reposent sur de nombreuses hypothèses, y compris la capacité d’exécuter les plans de la Société relatifs au projet aurifère de Kiniero tels qu’ils sont décrits dans l’étude de faisabilité y afférente, celle-ci pouvant être mise à jour, le tout conformément au calendrier révisé figurant dans le présent communiqué de presse, la capacité de la Société à parvenir à un accord avec les autorités maliennes en ce qui concerne la poursuite durable des activités de la Société et d’autres investissements d’exploration à Nampala, la capacité de la Société à mener à bien les programmes d’exploration et de développement prévus, l’absence de conditions défavorables au projet aurifère de Kiniero, l’absence de retards opérationnels imprévus, l’absence de retards importants dans l’obtention des permis nécessaires, le maintien du prix de l’or à des niveaux permettant d’assurer la rentabilité du projet aurifère de Kiniero, la capacité de la Société à continuer à lever les capitaux nécessaires pour financer ses opérations, la capacité de la Société à restructurer le prêt-relais de 35 millions USD de Taurus et à ajuster le mandat pour tenir compte du calendrier révisé du projet élargi, ainsi que la capacité de la Société à conclure l’accord définitif relatif aux Facilités à des conditions acceptables si tant est qu’elle les conclue, et à satisfaire les conditions préalables à la clôture et aux avances qui en découlent (y compris la satisfaction des autres conditions et approbations habituelles en matière de diligence raisonnable et autres), la capacité à réaliser les ressources minérales et les réserves minérales estimées et les hypothèses concernant les stratégies commerciales actuelles et futures, les conditions géopolitiques et économiques locales et mondiales et l’environnement dans lequel la Société opère et opérera à l’avenir.

Certains facteurs importants pourraient faire en sorte que les résultats, les performances ou les réalisations réels de la Société diffèrent sensiblement de ceux présentés dans les énoncés prospectifs, y compris, mais sans s’y limiter, les suivants : les risques géopolitiques et les problèmes de sécurité liés à ses activités en Afrique de l’Ouest, y compris l’incapacité de la Société à faire valoir ses droits et la possibilité de troubles civils et de désobéissance civile, les fluctuations du prix de l’or, les limitations des estimations des réserves et des ressources minérales de la Société, la nature spéculative de l’exploration et du développement miniers, le remplacement des réserves minérales épuisées de la Société, le nombre limité de projets de la Société, le risque que le gisement de Kiniero ne soit pas exploité de manière adéquate, le risque que le projet aurifère de Kiniero n’atteigne jamais le stade de la production (y compris en raison d’un manque de financement), les besoins en capitaux de la Société et l’accès au financement, les modifications de la législation, de la réglementation et des normes comptables auxquelles la Société est soumise, y compris les normes en matière d’environnement, de santé et de sécurité, et l’impact de cette législation, de cette réglementation et de ces normes sur les activités de la Société, les participations et les redevances payables à des tiers, la volatilité des prix et la disponibilité des matières premières, l’instabilité du système financier mondial, les effets d’une forte inflation, tels que l’augmentation des prix des matières premières, les fluctuations des taux de change, le risque de tout litige en cours ou futur contre la Société, les limitations des transactions entre la Société et ses filiales étrangères, le risque que la consolidation des actions de la Société n’augmente pas la liquidité des actions ordinaires de la Société, la volatilité du cours des actions de la Société, les risques fiscaux, y compris les changements dans les lois fiscales ou les évaluations de la Société, l’obtention et le maintien par la Société des titres de propriété ainsi que des permis et des licences nécessaires pour ses opérations en cours, les changements dans les paramètres des projets et/ou les évaluations économiques à mesure que les plans continuent d’être affinés, le risque que les coûts réels dépassent les coûts estimés, les problèmes techniques géologiques, miniers et d’exploration, l’incapacité de l’usine, de l’équipement ou des processus à fonctionner comme prévu, les accidents, les conflits de travail et autres risques de l’industrie minière, les retards dans l’obtention d’approbations gouvernementales ou de financement, les effets des crises de santé publique, telles que la pandémie actuelle de COVID-19, sur les activités de la Société, les relations de la Société avec ses employés et d’autres parties prenantes, y compris les gouvernements locaux et les communautés dans les pays où elle opère, le risque de toute violation des lois anticorruption applicables, des réglementations sur le contrôle des exportations, des programmes de sanctions économiques et des lois connexes par la Société ou ses fondés de pouvoir, le risque que la Société entre en conflits avec des mineurs artisanaux, la concurrence avec d’autres sociétés minières, la dépendance de la Société à l’égard de contractants tiers, la dépendance de la Société à l’égard de cadres clés et de personnel hautement qualifié, l’accès de la Société à des infrastructures adéquates, les risques associés aux responsabilités potentielles de la Société concernant ses installations de stockage de résidus, les interruptions de la chaîne d’approvisionnement, les dangers et les risques habituellement associés à l’exploration minérale et au développement et à la production de mines d’or, les problèmes liés au temps et au climat, le risque de défaillance des systèmes informatiques et les menaces de cybersécurité et le risque que la Société ne soit pas en mesure de s’assurer contre tous les risques potentiels liés à ses activités.

Même si la Société estime que ses anticipations reposent sur des hypothèses raisonnables et qu’elle s’est efforcée d’identifier les facteurs importants pouvant entraîner des actions, événements ou résultats réels nettement différents de ceux décrits dans les informations prospectives, d’autres facteurs sont susceptibles d’entraîner des actions, événements ou résultats différents des anticipations, estimations et prévisions. Ces facteurs ne sont pas censés représenter une liste complète et exhaustive des facteurs susceptibles d’affecter la Société ; ils doivent cependant être examinés avec soin. Rien ne garantit que ces informations prospectives se révéleront exactes, dans la mesure où les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux anticipés dans ces informations.

La Société ne s’engage aucunement à mettre à jour les informations prospectives si les circonstances ou les estimations, hypothèses ou opinions de la Direction venaient à changer, sauf si les la loi l’exige. Nous recommandons au lecteur de ne pas se fier indûment aux informations prospectives. Les informations prospectives contenues dans le présent document sont présentées dans le but d’aider les investisseurs à appréhender les performances et les résultats financiers et opérationnels attendus de la Société aux dates indiquées et pour les périodes se terminant à ces dates, dans les plans et les objectifs de la Société, et peuvent ne pas être appropriées à d’autres fins.

Veuillez vous référer à la section « Facteurs de risque » de la notice annuelle de la Société pour l’exercice clos le 31 décembre 2022, datée du 28 avril 2023, et à la section « Risques et incertitudes » de chacun des rapports de gestion de la société datés du 28 avril 2023 pour les exercices clos le 31 décembre 2022 et le 31 décembre 2021, et au rapport de gestion de la Société daté du 28 novembre 2023 pour les périodes de six mois closes le 30 septembre 2023 et le 30 septembre 2022, qui sont tous disponibles par voie électronique sur SEDAR à www.sedarplus.ca. Tous les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse sont expressément qualifiés par cette mise en garde.

Ni la Bourse de Toronto (ou TSX) ni son régulateur (tel que défini dans ses politiques) n’assume la responsabilité de l’adéquation ou de l’exactitude du présent communiqué.

Have you
ever seen our latest project?

Robex is committed to responsible mining and delivering sustainable value to our employees, stakeholders and the communities in the countries we operate.